A la découverte de Saint-Didier...
A la découverte de Saint-Didier...

Un village provençal du Comtat Venaissin

Decouverte/L'histoire du Village/Notre Dame de Sainte Garde

Notre Dame de Sainte Garde

Notre Dame de Sainte Garde

 

Elle se trouve en surplomb du village, et constitue le point d'aboutissement du sentier des Oratoires. Elle est désormais fermée au public.

En 1666, le curé de Saint Didier fit bâtir sur une colline, une chapelle dédiée à Notre Dame de Sainte Garde, ainsi qu’un bâtiment destiné aux retraitants.

On y fonda ensuite la maison des missionnaires de Sainte Garde des Champs qui devient la résidence du supérieur des pères Gardistes. C’est en 1833 que certains travaux donnent l’aspect actuel de Sainte Garde.
A la Révolution, vendue comme bien national, elle est transformée en verrerie. La liberté de culte rétablie, elle deviendra un petit séminaire.

En 1905 Sainte Garde est désaffectée et attribuée au département. On y installa ultérieurement une école de plein air puis fut abandonnée. Pendant la grande guerre, elle est transformée en hopital militaire, et accueille des victimes de gaz de combat.

Le domaine est racheté par l’institution de Notre Dame de Vie à Venasque qui va le remettre en état, et en constituer un lieu de séminaires, possédant une des plus belles façades architecturale du département.

  • Notre Dame de Sainte Garde
  • Notre Dame de Sainte Garde